Nos carnets à venir

FERIA DE SEVILLE

Ville tiède, sous la lumière du printemps, dans l’odeur des oranges colorant la verdure des arbres. Des murmures surgissent du cœur de la ville, cœur des filles aux robes de rêve et aux yeux clairs, cœur de l’arène où les taureaux n’en finissent pas de mourir, cœur des chevaux battant en harmonie avec le bruit de leurs sabots… Est-ce les soubresauts d’une ville en mal de vivre ou la Féria qui permet à Séville de dire encore « Je suis là »? Flamenco, tendre et violant, Guadalquivir paisible… nous sommes encore sous le charme…