Nos carnets à venir

Andes : d’Atacama au Salar d’Uyuni

Du désert d’Atacama au Salar d’Uyuni , entre Océan Pacifique et Altiplano andin : rude splendeur des paysages, chocs de l’histoire, richesses convoitées, rencontres inoubliables…
Des déserts de pierre, de terre, de sable, de sel, des paysages lunaires parmi les plus arides du monde. L’homme par endroit, n’attend même plus la pluie mais regarde avec inquiétude la régression des neiges éternelles sur les sommets des Andes…. Ces déserts ont fertilisé le monde, leurs riches gisements ont fait et font la fortune d’autres… ailleurs. Des déserts hantés par les victimes des conquêtes, d’exploiteurs, de Pinochet ou tout simplement des routes vides mais meurtrières…
Des sommets enneigés d’ou s’écoulent l’eau, vie des oasis, où les derniers indiens atacamégnos, agriculteurs habiles, gèrent la pénurie d’eau et de beaux villages assoupis qui se remplissent lors des fêtes…Des volcans en fond d’écran qui crachent leur pression en geysers capricieux…
Uyuni une mer de sel à l’infini trouée d’îles à cactus où d’humbles ramasseurs de sel piétinent un trésor très convoité…
Et puis aussi des rencontres inoubliables… Daniel le vagabond et Juan le métis qu’on a vu plonger dans le Pacifique au milieu des otaries, des pélicans et des méduses pour pêcher des crabes et des moules géantes… Guillermo l’atacamegno fier de sa culture…
Enfin des lagunes colorées, des merveilles où flamands roses, oiseaux divers et vigognes s’offrent en spectacle dans de grandioses décors…