Le Rendez-Vous des Voyageurs

Il n’existe pas de peuples non civilisés. Il n’existe que des peuples de civilisations différentes.


Marcel Mauss

Accueil > Au rendez-vous des voyageurs > Nos carnets à venir
Rechercher par mots-clés
(pays, auteur, ...)

Localiser les carnets sur une carte

Nos carnets à venir

Nos carnets de voyage ont lieux tous les mardi et jeudi, à 20h30

12 rue Mercadier, Toulouse (Métro Jean Jaurès, quartier Colombette)

Entre Cantabrie, Asturies et Léon, les Picos de Europa culminent à 2650 mètres. Montagnes arides et minérales au-dessus de 2000 mètres, défilés abrupts, aiguilles dressées, très enneigées l’hiver, fraîches l’été, elles recèlent des trésors de points de vue sur les vallées espagnoles et sur le golfe de Gascogne espagnol et français. Ses villages sont de toute beauté.

 
jeudi 24 août à 20h30

Entre Cantabrie, Asturies et Léon, les Picos de Europa culminent à 2650 mètres. Montagnes arides et minérales au-dessus de 2000 mètres, défilés abrupts, aiguilles dressées, très enneigées l’hiver, fraîches l’été, elles recèlent des trésors de points de vue sur les vallées espagnoles et sur le golfe de Gascogne espagnol et français. Ses villages sont de toute beauté.

 
mardi 29 août à 20h30

A une époque de la vie où certains remisent les sacs à dos, nous sommes partis vivre un vieux rêve : partir en tandem du seuil de notre maison de Plaisance du Touch, pour un long vagabondage et aller dire bonjour au soleil qui se lève, sans décoller les pieds de notre belle vieille terre. Nous avons suivi la course de l’astre solaire à contre-courant en empruntant les voies de circulation tracées par l’homme : routes, pistes, canaux, voies ferrées, ou par Dame Nature : fleuves et lacs.
Avec notre tandem, nous avons adopté le rythme des voyageurs lents pour réaliser ce projet fou. Nous avons satisfait notre esprit nomade en parcourant de grands espaces le nez au vent, contemplé et rêvé. Nous avons vécu simplement en nous nourrissant de la rencontre et du partage avec les habitants des pays traversés. Nous avons partagé cette belle aventure avec tous nos amis et un groupe d’enfants en situation de handicap à qui nous avions promis d’aller chercher les rayons du soleil.
Moissonnant des rencontres au fil de la route, des faubourgs de Saint-Petersbourg, Oulan Baatar , Hanoi ou Phnom Penh, aux rives du lac Baïkal ou du Mékong, des steppes désertes de Mongolie aux jungles profondes du nord du Laos jusqu’aux bordels de Pattaya, nous avons mille et une fois rencontré cet AUTRE si lointain, mais tellement semblable à nous dans son humanité . Nous avons partagé tous les deux des moments d’émotion intense, souvent ri, pleuré aussi devant la gravité et la beauté des visages et des sourires, la grandeur des paysages qui s’offraient à nous, mais aussi devant la détresse et la misère humaine que nous avons côtoyées. Ils restent en nous. Ils vont probablement germer avec le temps pour donner un bel arbre de Vie !

 
jeudi 31 août à 20h30

Février 2013.
Nicole et moi, partons à la découverte du Mexique.
Quelques pesos dans une poche, un dictionnaire Français Espagnol dans l’autre, nous voici partis. Nous filons de Mexico à Cancun et nous voyageons en bus.
De découvertes en surprises, les Mexicains, les sites Maya aux pyramides grandioses, les Cénotes aux eaux turquoises, la mer et ses fonds plein de couleurs, les fruits savoureux, les oiseaux bariolés, tout concours à un feu d’artifice de plaisirs.
Le séjour nous paraît bien court !
Voici quelques images à donner envie de vérifier par soi-même.

 
mardi 5 septembre à 20h30

Partir réaliser son rêve en pédalant un mois en solitaire, tout là haut, dans l’univers minéral du désert d’Atacama.
Gérer son autonomie au quotidien, juste avoir confiance en sa monture, confiance en soi et mettre tous ses sens en éveil.
Carnet de route sans filtre d’une escapade à vélo sillonnant les paysages lunaires des plateaux andins : lagunes multicolores, salars glacés, cieux étoilés et animaux sauvages...sublimés par le silence de l’Altiplano !

 
jeudi 7 septembre à 20h30

Le Club Alpin Français vous emmène sur la haute route de l’Everest. C’est la traversée du haut Kumbu avec trois cols d’envergure à plus de 5000m : le Renjo la (5365m) le Cho la (5420m) le Kala Patar (5545m) le camp de base de l’Everest (5357m), le Kogma la (5535m) le Chukung ri (5550m) !

En bref, un très beau trek d’altitude pour contempler les sommets de l’Himalaya le Cho Oyu, l’Everest le Nupse, le Lhotse et enfon l’Ama Dablan en panorama. Que des noms qui chantent.

 
mardi 12 septembre à 20h30

Océanographe, je suis partie a travers les 40èmes rugissants et les 50èmes hurlants effectuer des mesures de l’océan. Ici, je vous invite a partager cette unique mission entre la Tasmanie et Dumont d’Urville base scientifique française en Terre Adélie. L’arrivée de la mission s’effectue au milieu d’icebergs tabulaires gigantesques, de la banquise et de ses légendaires manchots.

 
jeudi 14 septembre à 20h30

Partir réaliser son rêve en pédalant un mois en solitaire, tout là haut, dans l’univers minéral du désert d’Atacama.
Gérer son autonomie au quotidien, juste avoir confiance en sa monture, confiance en soi et mettre tous ses sens en éveil.
Carnet de route sans filtre d’une escapade à vélo sillonnant les paysages lunaires des plateaux andins : lagunes multicolores, salars glacés, cieux étoilés et animaux sauvages...sublimés par le silence de l’Altiplano !

 
mardi 19 septembre à 20h30

Le Club Alpin Français vous emmène sur la haute route de l’Everest. C’est la traversée du haut Kumbu avec trois cols d’envergure à plus de 5000m : le Renjo la (5365m) le Cho la (5420m) le Kala Patar (5545m) le camp de base de l’Everest (5357m), le Kogma la (5535m) le Chukung ri (5550m) !

En bref, un très beau trek d’altitude pour contempler les sommets de l’Himalaya le Cho Oyu, l’Everest le Nupse, le Lhotse et enfon l’Ama Dablan en panorama. Que des noms qui chantent.

 
jeudi 21 septembre à 20h30

A une époque de la vie où certains remisent les sacs à dos, nous sommes partis vivre un vieux rêve : partir en tandem du seuil de notre maison de Plaisance du Touch, pour un long vagabondage et aller dire bonjour au soleil qui se lève, sans décoller les pieds de notre belle vieille terre. Nous avons suivi la course de l’astre solaire à contre-courant en empruntant les voies de circulation tracées par l’homme : routes, pistes, canaux, voies ferrées, ou par Dame Nature : fleuves et lacs.
Avec notre tandem, nous avons adopté le rythme des voyageurs lents pour réaliser ce projet fou. Nous avons satisfait notre esprit nomade en parcourant de grands espaces le nez au vent, contemplé et rêvé. Nous avons vécu simplement en nous nourrissant de la rencontre et du partage avec les habitants des pays traversés. Nous avons partagé cette belle aventure avec tous nos amis et un groupe d’enfants en situation de handicap à qui nous avions promis d’aller chercher les rayons du soleil.
Moissonnant des rencontres au fil de la route, des faubourgs de Saint-Petersbourg, Oulan Baatar , Hanoi ou Phnom Penh, aux rives du lac Baïkal ou du Mékong, des steppes désertes de Mongolie aux jungles profondes du nord du Laos jusqu’aux bordels de Pattaya, nous avons mille et une fois rencontré cet AUTRE si lointain, mais tellement semblable à nous dans son humanité . Nous avons partagé tous les deux des moments d’émotion intense, souvent ri, pleuré aussi devant la gravité et la beauté des visages et des sourires, la grandeur des paysages qui s’offraient à nous, mais aussi devant la détresse et la misère humaine que nous avons côtoyées. Ils restent en nous. Ils vont probablement germer avec le temps pour donner un bel arbre de Vie !

 
mardi 26 septembre à 20h30

Voyage à travers des paysages de montagnes et de forêts à la rencontre des ethnies les plus reculées de cette région du Laos.
Certaines farouches, d’autres très hospitalières, elles nous ont offert malgré leur très grande pauvreté leur cœur et leur amitié.
Mais qui pourrait imaginer que leur avenir est compromis par un désastre écologique et une politique économique périlleuse pour leur santé !
Nous vous proposons de découvrir la vie de ces ethnies et les dangers qui les menacent dans le grand tourbillon de la mondialisation.

 
jeudi 28 septembre à 20h30

Entre les puissants fleuves Parana et Uruguay, aux frontières du Brésil, du Paraguay, l’Argentine du Nord Est déploie des paysages de plaines et de vastes étangs, de forêts tropicales luxuriantes et de chutes d’eau somptueuses.
Nous vous amènerons à la découverte des monumentales missions jésuites du XVII ème et partager la vie d’une grande estancia d’élevage, puis celle des indiens Tobas et Guaranis autour d’un noël spécial, ainsi que celle des colons métissés dans la moiteur de terres rouges détrempées…inondées…par un « niño » coléreux.

 
mardi 3 octobre à 20h30

Deux saisons à bord de Manamo, un voilier de 38 pieds, et 4 mois passés à naviguer le long des côtes de l’Amérique du sud, des canaux de Patagonie, de la Cordillère de Darwin, du détroit de Magellan et du Cap Horn je reviens avec des images et un récit que je me propose de vous faire partager.

 
jeudi 5 octobre à 20h30

Océanographe, je suis partie a travers les 40èmes rugissants et les 50èmes hurlants effectuer des mesures de l’océan. Ici, je vous invite a partager cette unique mission entre la Tasmanie et Dumont d’Urville base scientifique française en Terre Adélie. L’arrivée de la mission s’effectue au milieu d’icebergs tabulaires gigantesques, de la banquise et de ses légendaires manchots.

 
mardi 10 octobre à 20h30

Entre les puissants fleuves Parana et Uruguay, aux frontières du Brésil, du Paraguay, l’Argentine du Nord Est déploie des paysages de plaines et de vastes étangs, de forêts tropicales luxuriantes et de chutes d’eau somptueuses.
Nous vous amènerons à la découverte des monumentales missions jésuites du XVII ème et partager la vie d’une grande estancia d’élevage, puis celle des indiens Tobas et Guaranis autour d’un noël spécial, ainsi que celle des colons métissés dans la moiteur de terres rouges détrempées…inondées…par un « niño » coléreux.

 
jeudi 12 octobre à 20h30

Avril 2016, un magnifique voyage, de belles rencontres, des paysages de toute beauté et cerise sur le gâteau une petite randonnée de 2 jours avec une nuit dans le Wadi Rum en campement bédouin.
Un très très beau souvenir que nous allons partager.

 
mardi 17 octobre à 20h30

Il y a un lieu qui habite nos pensées depuis notre plus tendre enfance, dès que l’on parle de ce lieu, un sentiment de bien-être nous envahit, comme si les mots étaient déjà une promesse, la garantie d’une vie meilleure.
Ce lieu imaginaire, qui possède toutes les vertus, est une île, un refuge vers lequel nous voulons tous nous échapper à la recherche du bonheur ; la République Dominicaine.
J’ai voulu que ce carnet de voyage montre le sentiment ressenti de la plage aux eaux cristallines, aux villages bigarrés dans la quête de la découverte des indiens Taïnos sacrifié sur l’autel de la cupidité, n’étaient -ils pas le reflet d’un bonheur perdu à jamais ?

 
jeudi 19 octobre à 20h30

Voyage à travers des paysages de montagnes et de forêts à la rencontre des ethnies les plus reculées de cette région du Laos.
Certaines farouches, d’autres très hospitalières, elles nous ont offert malgré leur très grande pauvreté leur cœur et leur amitié.
Mais qui pourrait imaginer que leur avenir est compromis par un désastre écologique et une politique économique périlleuse pour leur santé !
Nous vous proposons de découvrir la vie de ces ethnies et les dangers qui les menacent dans le grand tourbillon de la mondialisation.

 
mardi 24 octobre à 20h30

Avril 2016, un magnifique voyage, de belles rencontres, des paysages de toute beauté et cerise sur le gâteau une petite randonnée de 2 jours avec une nuit dans le Wadi Rum en campement bédouin.
Un très très beau souvenir que nous allons partager.

 
jeudi 26 octobre à 20h30

Il y a un lieu qui habite nos pensées depuis notre plus tendre enfance, dès que l’on parle de ce lieu, un sentiment de bien-être nous envahit, comme si les mots étaient déjà une promesse, la garantie d’une vie meilleure.
Ce lieu imaginaire, qui possède toutes les vertus, est une île, un refuge vers lequel nous voulons tous nous échapper à la recherche du bonheur ; la République Dominicaine.
J’ai voulu que ce carnet de voyage montre le sentiment ressenti de la plage aux eaux cristallines, aux villages bigarrés dans la quête de la découverte des indiens Taïnos sacrifié sur l’autel de la cupidité, n’étaient -ils pas le reflet d’un bonheur perdu à jamais ?

 
mardi 31 octobre à 20h30