Le Rendez-Vous des Voyageurs

Pourquoi partir si l’on a envie de rester encore un peu et pourquoi rester quand le besoin se fait de changer de quartier ?


Bernard Moitessier

Accueil > Au rendez-vous des voyageurs > Nos expositions > Guyane, douce perdition...
Guyane, douce perdition... (par Alain Forgeront)
du mardi 1er juin au samedi 31 juillet 2010

Douce perdition...
Arrivée à Cayenne Rochambeau premières chaleurs lourdes et humides , la moiteur ne nous quittera qu’à notre retour vers la métropole.
Ti’punch et pimentade de crevettes dans une gargote sympa, nous voilà déjà dans une exquise perdition « Chez Sauveur ».
Errant dans les rues de Régina, nous attendons les piroguiers qui nous amèneront sur l’Approuague, nous perdre en forêt au Saut Athanase.
Perdus dans nos pensées sur le bagne, aux îles du Salut, nous nous souvenons des forçats célèbres ou anonymes, ces hommes qui perdaient leur vie sous ces "tropiques devenus tristes".
A Kourou, Ariane V ne se perd pas dans les nuages ni les étoiles. « Mise à poste THOR NSS - OK »
Chasse aux caïmans à lunettes à mains nues, ont ils perdu la vue ou nous, la raison ?
Perdus dans les rues et le marché de Cayenne, nous nous enivrons de senteurs et parfums exotiques et épicés.
A Cacao, (quel nom évocateur !), village perdu dans la forêt, encore une situation improbable, nous fêtons le nouvel an Hmong, égaré dans le calendrier au 31 octobre.
Dans cette douce perdition, nous avons trouvé, une terre aux facettes multiples ouvrant une porte vers le souvenir, le rêve et les étoiles... Une place pour l’image...

 
Livre d'or